29 avril 2010

La tendance Mac Donald's

La filiale Mac Donald's s'est durablement installée au pays de la gastronomie. En effet, sur le territoire hexagonal, 1 134 restaurants possède le leader mondial de la restauration rapide. Alors que la restauration traditionnelle subit de plein fouet le ralentissement économique, les ventes de McDo ont progréssé de 11,2 % en France en 2008. Il ne s'agit juste que de la cinquième année consécutive de ferme croissance pour la filiale française de la multinationale qui a prévu d'ouvrir trente restaurants cette année - soit 1 200 emplois à la clé.

La crise économique n'est évidemment pas étrangère à la réussite d'une chaîne dont le positionnement "bon marché" n'a pas bougé d'un iota depuis l'inauguration de sa première franchise il y a trente ans à Strasbourg. Passer trois jours dans un MacDo, c'est avant tout cela : faire l'expérience d'une mixité sociale digne de l'école ou du stade de foot. Toutes les strates de la population, ou presque, s'y coudoient sans distinction de classe ni d'origine.

Les établissements ouverts de 9 heures à minuit enregistrent en moyenne 600 transactions quotidiennes, ce qui représente environ un millier de visiteurs par jour.

Une source de dépannage??

Ce qui étonne c'est la grande diversité des gens qui passent. Familles recomposées, décomposées et monoparentales, adolescents fâchés avec la cantine du lycée, prof corrigeant ses copies, médecin feuilletant son magazine auto, cars de Néerlandais en goguette, chauffeurs routiers aux yeux fatigués, VRP en costume-cravate, artisans en bleus de chauffe, cariste en gilet jaune, amoureux dégustant la même frite, hommes désespérément seuls, enfants eb pyjama, dame en pantoufles...

Un seul mot d'ordre, dans ces temples de la rapidité revendiquée : ne pas stresser le client ; lui donner l'impression qu'il a tout son temps.

090825060956534684

TRANCHE DE VIE RAPIDE

Le Monde 2

6 juin 2009

Posté par clementVO1 à 09:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La tendance Mac Donald's

Nouveau commentaire